Étang

Nos conseils d'utilisation.

Il n’existe pas de mode d’emploi précis, car tout dépend du type de sol et de la « gourmandise » des plantes. Mais, on peut dire, qu’en moyenne, il faut 300g au m².

Semis en godets :

Mélanger le Lombricompost avec le terreau de semis, à raison d’environ 1 volume de Lombricompost pour 4 ou 5 volumes de terre ou terreau.

Semis en pleine terre :

Mettre une couche d’environ ½ cm de Lombricompost, semer par-dessus et recouvrir de terre.

Plantation :

Incorporer le Lombricompost dans le trou de plantation, directement en contact avec les racines (ne craignez rien, le Lombricompost ne « brûle » pas vos plantes!)

Bien sûr, plus le sujet à planter est grand, plus le trou de plantation est grand et donc plus la quantité de Lombricompost augmente.

Pralinage :

Le Lombricompost est une excellente base pour praliner. Il stimule l’enracinement de vos plantes ou arbres à racines nues. Faire un mélange moitié lombricompost/moitié terre de jardin avec de l'eau pour obtenir une boue homogène.Tremper dans ce mélange les racines de l'arbre ou arbuste pendant quelques heures (voire pendant 24 heures.)avant plantation.Vous pouvez réutiliser l’excédent de boue dans le trou de plantation.

Rempotages :

Mélanger le Lombricompost et la terre ou terreau, à raison d’environ 1 volume de Lombricompost pour 4 ou 5 volumes de terre ou terreau.

Entretien :

en pleine terre ou en pot, mettre le Lombricompost autour de la plante et griffer légèrement, de façon à ce qu’il pénètre dans le sol sans que vous dérangiez les racines. Une plante en pot n’a pas la possibilité de chercher sa nourriture par elle-même, il est important dans ce cas, de faire un apport de Lombricompost tous les deux mois.

En pleine nature, le Lombricompost est toujours dans le sol et contient un certain taux d’humidité. Il faut donc toujours incorporer le Lombricompost dans le sol et arroser ;

Ce qui facilitera le développement de la vie qu’il contient